Massa Ton expérience en Israël commence ici !
  • scissors
    Le 15 juin 2016Par Non classé

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , , , , , , , , , , , ,
  • scissors

    Déguisez-vous pour quelques mois en israélien !

     Venez découvrir le programme Massa qui vous

    ira le mieux : http://www.masaisrael.org/fr

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , , , , , ,
  • scissors
    Le 19 février 2016Par Les participants, Les programmes Massa

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , , , , , , , , ,
  • scissors
    Le 24 juillet 2015Par Les participants

    PRÉSENTATION 

    Massa : Peux-tu te présenter en quelques mots ?

    Bryan Attal (BA) : Je m’appelle Bryan ATTAL. J’ai 22 ans. J’ai étudié quatre années à l’Université Paris-Dauphine les mathématiques financières et dans le cadre de mon année de césure, j’ai voulu partir en Israël pour y effectuer un stage.

    M : A quel programme as-tu participé et pourquoi ?

    BA : J’ai participé au programme Stagerim car il me permettait  d’avoir un stage dans le secteur que je souhaitais, de suivre des cours à l’oulpan et  d’avoir un réel aperçu de la vie en Israël sans pour autant faire l’alyah.

    MASSA

    M : Qui t’a fait connaître Massa ?

    BA : J’ai connu Massa par une amie qui vite maintenant en Israël et qui m’a parlé du programme stagerim car elle connaissait mon souhait d’effectuer un stage à l’étranger.

    Lire la suite…

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , , ,
  • scissors
    Le 5 mars 2015Par Les programmes Massa

    M : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
    Je m’appelle Yohann Guetta et je suis gérant de la société Jet Set Prod à Paris et Tel-Aviv, je serai le formateur principal du programme Massa Vidéo Première.
    Formateur à mes débuts, je suis depuis 12 ans réalisateur, ce qui me permet aujourd’hui, avec mon équipe, de travailler avec des sociétés de renom telles que Dior, Rue Du Commerce, Henkel etc… Jet Set Prod produit également des films pour des événements privés ainsi que des buzz Internet pour des associations (Agence Juive, Ozar Hatorah,etc…).

    M : Pouvez-vous présenter vos programmes ?
    Le programme Massa Vidéo Première apprendra à ses participants les différents métiers de l’audiovisuel de la scénarisation à la post-production en passant par le cadrage, la lumière et le son. En 8 mois ils découvriront les coulisses d’un tournage avec des professionnels qui ont plus de 10 ans d’expérience.

    M : Dites-nous le « petit plus » de vos programmes ?
    Avec Massa Vidéo Première, les participants ne vont pas seulement avoir 550 heures de formation dans le domaine de l’audiovisuel mais aussi un oulpan intensif pendant 5 mois. Pendant l’année ils participeront à des shabbatot organisés et des séminaires pour mieux comprendre la société Israélienne. Il y aura des excursions à Yotveta, Parc Tamna, Mont Herzl, Yad VaChem ainsi que des activités comme un feu de camp pour Lag Ba’omer, des journées spéciales pour Yom Yerushalyim ou Yom Ha’atsmaout.

    M : Quelle est la population de vos programmes ? (quel âge ont les participants en moyenne ?)
    Ce programme est conçu pour des jeunes de 21-30 ans (avec des exceptions selon le parcours du candidat), avec ou sans bac.

    Lire la suite…

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , , , , , ,
  • scissors
    Le 30 octobre 2014Par Les programmes Massa

    Lire la suite…

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , , ,
  • scissors
    Le 17 juillet 2014Par Les programmes Massa

    Massa : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
    Je m’appelle Maya Politis et je représente le programme de Master « Etudes des Migrations ».

    M : Pouvez-vous présenter vos programmes ?
    Ce Master offre aux étudiants une vision globale des enjeux mondiaux et locaux de la migration; incluant des thèmes tels que la migration de main-d’œuvre, les réfugiés et demandeurs d’asile, la diaspora, les réfugiés politiques, l’identité et intégration ethnique. Tout au long de l’année, les élèves explorent les tendances actuelles, comparent les différentes politiques d’immigration et débattent d’un des sujets les plus controversés aujourd’hui. Ce programme international est l’occasion de faire partie d’une population étudiante diversifiée qui à elle seule permet de s’enrichir des expériences et des connaissances des autres et de créer un environnement unique pour apprendre.

    M : Dites nous le « petit plus » de vos programmes ? (lieu des programmes, organisations, ambiance, programme, diversité des propositions…)

    -          Valider un Master en un an seulement
    -          Appartenir à une communauté d’étudiants internationale et diversifiée
    -          Comprendre les enjeux des migrations à travers une approche interdisciplinaire
    -          Suivre des cours enseignés par d’exceptionnels professeurs et professionnels dans le domaine
    -          Comprendre les complexités globales des migrations à travers le contexte local d’Israel
    -          Obtenir une expérience professionnelle et des outils pratiques à travers des stages et voyages organisés

    Lire la suite…

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , , , , ,
  • scissors
    Le 3 juillet 2014Par Les programmes Massa

    M : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

    Maslul Ishi/ I-track, est un programme Massa mong qui permet à chacun d’avoir une expérience différente. Nous créons un programme pour que chacun puisse faire ce qu’il aime en Israël. Les participants ont juste à nous dire ce qu’ils ont envie de vivre, quelles activités ils ont envie de faire et nous organisons leur programme. Si le candidat a besoin de conseils pour définir ses envies, nous sommes là ! Maslul Ishi crée des expériences unique et sur-mesure et accorde une attention particulière à chaque candidat.

    M : Pouvez-vous présenter vos programmes ?

    Vous venez d’avoir votre bac ? Venez vivre une expérience dans une ville cosmopolite pour faire du volontariat et apprendre l’hébreu. Vous venez de commencer vos études supérieures ou vous êtes fraîchement diplômé ? Venez obtenir des crédits et une expérience grâce à un stage dans votre domaine.

    Vous êtes entre 2 boulots ? Vous voulez du changement ou vous n’avez pas trouvé ce que vous cherchiez dans les autres programmes ?

    Ecrivez-nous ! Nous allons vous dire quelles sont les possibilités et nous allons construire ensemble votre programme idéal en Israël.

    Nous vous invitons à visiter notre page. http://bit.ly/ZWPBlI

    M : Dites nous le « petit plus » de vos programmes ? (lieu des programmes, organisations, ambiance, programme, diversité des propositions…)

    Nous comprenons que Maslul Ishi n’est pas un programme pour un groupe mais un programme sur-mesure où nous portons une attention particulière à chacun.

    Notre équipe est là à toutes les étapes, du premier contact avec le candidat pour composer le programme jusqu’à l’accueil en Israël, les accompagner durant leur séjour, les aider à s’adapter à la culture et pour répondre aux questions.

    Les participants peuvent décider dans quelle partie du pays ils veulent vivre. Nous proposons des logements à l’université de Tel Aviv ou nous attribuons une bourse à ceux qui trouvent leur loge

    ment par eux-même.

    II y a également la possibilité de loger sur le lieu du volontariat. Un des éléments de l’ADN de Massa, les participants décident de leur activité principale : étudier, stage, cours spécialisé parmi tant d’options et de spécialité.

    Lire la suite…

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , , , ,
  • scissors
    Le 30 janvier 2014Par Les participants

    Massa : Quel programme Massa Fais-tu ?
    Ulpan Etzion

    M : Pourquoi as-tu choisis ce programme Massa?
    J’ai choisi le programme Olami, car il permet de faire différentes choses, par exemple j’ai commencé en janvier l’ulpan Atzion qui est un ulpan intenstif situé à Jérusalem et normalement réservé aux olims hadachim, mais avec Massa, nous avons la possibilité de bénéficier des mêmes cours d’hébreux et des mêmes activités que les olims hadachim. Puis après l’ulpan, en juin je ferai un stage à Tel Aviv dans mon domaine d’activité : la vidéo. Ainsi, grâce à ce programme « sur mesure » j’ai choisi de me concentrer d’abord sur l’apprentissage de l’hébreu puis de le mettre en pratique dans mon milieu professionnel.

    M : Qui t’as fait connaitre Massa ?
    J’en ai entendu parler par des amis et la publicité.

    M : Quel est ton meilleur souvenir ?
    L’ulpan Atsion est une très belle expérience. Elle permet de nous faire découvrir de plus près ce qu’est « l’alyah » car nous ne sommes qu’avec des olims hadashim donc nous pouvons peut-être mieux appréhender ce que c’est. J’ai beaucoup aimé le week-end à Tibériade ! Les paysages étaient incroyables!!! Et on avait une guide extra!

    M : Ce qui t’a le plus manqué en France ?
    Les religieuses aux chocolats.

    M : Un petit conseil pour les futurs participants ?
    Quelque soit le programme que vous choisissez, stage, volontariat, ulpan…toutes ces expériences vous permettent de découvrir plus en profondeur Israël et vous offres des opportunités incroyables ! Je peux conseiller sur l’ulpan Atsion vu que j’y suis actuellement, et je pense que pour les gens qui hésitent à faire leur alyah et veulent sérieusement apprendre l’hébreux, ce programme est parfait, car c’est un ulpan très sérieux, dans lequel l’on rencontre des gens du monde entier et prépare à la future vie israélienne (si celle-ci vous tente!).

    M : As-tu rencontré d’autres participants Massa pendant le programme ?
    Oui, à l’ulpan et aux activités massa.

    M : Raconte-nous tes premiers jours en Israël ?
    Je suis arrivée en plein milieu d’un orage à 4h du matin. J’ai cru que j’allais m’envoler mais heureusement ma valise de 1000 kg était là pour me retenir.

    M : As-tu eu peur avant ton départ ?
    Je ne crois pas. J’étais confiante. Ça m’a rassurée de savoir que j’allais être encadrée et de savoir vers qui me tourner en cas de problèmes.

    M : Que pense tu du projet Massa ?
    Je pense que c’est un programme qui peut donner beaucoup d’opportunités aux gens qui veulent découvrir Israël de pleins de façon différentes.

    M : La musique ou le film  qui pourrait représenter ton voyage ?
    L’Hatikva.

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , ,
  • scissors
    Le 23 janvier 2014Par Les participants

    L’hébreu est parlé par 7 millions de personnes dans le monde. Finalement l’hébreu c’est comme une grosse soirée dans laquelle tu connais plein de monde mais tu ne peux pas rentrer.

    En décidant de m’inscrire au programme Massa d’Oulpan Intensif, je voulais laver un affront : celui de tant d’heures passées au fond de la classe de mon école juive à l’issue desquelles je n’ai retenu que très peu de vocabulaire. De quoi commander un jus de fruit mais pas de quoi rassurer mon père qui trouvait que pour 2 heures par semaines ramenées au tarif de la scolarité ça faisait un peu léger. Parler hébreu c’est un vieux rêve, un fantasme que j’ai toujours eu dans un coin de ma tête. Il revenait régulièrement comme la fois où sur la plage de Tel Aviv cette fille superbe avec son maillot de bain noir et blanc. Elle s’est approchée de moi. Elle m’a demandé un truc que je n’ai jamais compris. Si j’y réfléchis, je suis peut-être passé à côté de la femme de ma vie. Quel con…. Les premiers jours a l’oulpan, je me suis assis et j’ai regardé les autres participants. Ils venaient des Etats-Unis, d’Ukraine, du Brésil. Ils avaient le même rêve  que moi : parler hébreu, entrer dans cette fameuse soirée. Je ne sais pas eux mais moi j’avoue j’ai galéré. En une semaine j’ai constaté que ma graphie n’était pas correcte, pesté contre mon accent, maudit la concordance des temps. A chaque difficulté de grammaire, je repensais au parcours chaotique et sinueux de l’inventeur de l’hébreu moderne. « Eliezer Ben Yehuda a donné sa vie pour la langue hébraïque ca vaut quelques efforts Ramoude» voilà la phrase préférée de ma prof à chaque fois que j’avais envie de tout envoyer balader. Et puis un jour le déclic. Un matin comme ca, sans crier gare, tu entres dans l’ivrit comme dans une maison connue. Les lieux te sont plus familiers, les mots coulent. Tu t’entends parler. Ok, tu butes encore sur les milath yarass et les smirhout ne sont toujours pas tes copines. Tu as encore du mal avec le masculin des choulhanoths et la concordance des temps mais les bases sont là, sûres et solides. Tu aurais dû sentir ce changement, voir ces petits signes. Sans que tu y prêtes attention, tu as expliqué à ton voisin de bus que s’il pouvait écouter sa musique moins fort ce serait super. Pas plus tard que la semaine dernière, poireautant avec ton paquet de pitoth et ta canette de coca, tu as réussi be ivrit à être pris en pitié par la fille devant toi avec son caddie bourré à craquer. Et puis il y a eu cet entretien d’embauche avec cette israélienne de ton âge et très jolie qui même si elle te reprenait sur cette certaine conjugaison du Avar, ne pouvait s’empêcher de sourire avec empathie en entendant ton accent tsarfatit. Sur le retour, tu t’es mis à penser en hébreu.  Oui pour la première fois de ta vie, l’ivrit a supplanté le français. Certes tu fais encore des fautes, tu as encore envie d’hurler au type en face de toi « Mais purée léhat, léhat tu peux parler moins vite » mais l’essentiel est là. Tu fais partie des 7 millions de locuteurs de l’ivrit.  Tu as gagné ton pari. Tu attends juste de recroiser la fille à tomber par terre avec son maillot de bain noir et blanc. To be continued….

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , , , , , , ,
Social links powered by Ecreative Internet Marketing