Massa Ton expérience en Israël commence ici !
  • scissors
    Le 9 mai 2012Par Les participants

    Je fais le programme Massa Stagerim et je ne prévois pas de faire mon Alyah demain (mais un jour prochain) …

    … MAIS j ai donné du fil à retordre à l’équipe Massa puisque pendant plus d’un mois ils ne me trouvaient rien … J’ai, de mon coté, cherché et trouvé de nombreux contacts avec qui j’ai passé des entretiens en anglais (mon niveau d’ivrit est assez faible : je lis comme une gamine de 6 ans et je ne sais répondre qu’à des questions basiques… pas grand chose en somme !). Lire la suite…
    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , , , ,
  • scissors
    Le 5 décembre 2011Par Les participants

    Massa : Bonjour, peux-tu te présenter ?  
    Déborah : Je m’appelle Déborah L. et j’ai 29 ans.

    M : Quel programme Massa as tu fait ?
    Carrière plus session février 2008 : le programme consistait en une semaine de conférence, visite de Jérusalem, 3 semaines de kibboutz entre Jérusalem et Tel-Aviv et 4/5 mois de stage dans les domaines de chacun.

    Le programme regroupait carrière plus pour les français et carrière Israël pour les américains : nous étions 80, environ 20/25 français et le reste des américains, sud africains, canadiens, brésiliens..

    Lors du stage d’environ 4/5 mois, environ 10/15 personnes étaient logés à Jérusalem et le reste, nous logions dans un bâtiment en plein centre de Tel-Aviv (entre le shouk et le dizengoff center), en coloc ou seul selon notre choix

    M : Pourquoi as tu choisi ce programme Massa ? 
    Ce programme était le plus adapté à ce que je recherchais : avoir une expérience professionnelle en Israël et découvrir la société israélienne.

    M : Qui t’a fait connaître Massa ? 
    Je  recherchais un stage ou autre en Israël, après contact avec l’Agence Juive, celle-ci m’a proposé ce programme.

    M : Raconte nous ton meilleur souvenir :
    Dur dur de répondre à cette question…. C’est un tout, la vie n’était pas facile tous les jours mais peut être que le meilleur souvenir, reste Yom Ashoah et Yom Atsmaout : assister à la cérémonie sur la place rabbin lors de Yom Ashoah et assister au spectacle pour Yom Atsamout le lendemain sur la même place fut extraordinaire : la manière dont les israéliens peuvent passer d’un jour de recueillement, de souvenir, à un jour de fête… (il s’agissait de l’année des 60 ans de l’état d’Israël) : la vision de cette place et de cette ville où tout le monde (israéliens, français, américains) étaient réunis habillés de bleu et blanc, une si grande fierté d’être en Israël…

    M : As tu eu une mauvaise expérience ou souvenir ?
    Au bout de trois semaines en Israël, nous avions visité un shouk à Jérusalem, nous étions restés ensuite avec d’autres participants sur Jérusalem pour se promener et diner dans le centre.

    Mais il y’eu l’attentat dans la yeshiva, panique dans Jérusalem, nous avons cherché à rentrer au kibboutz….nous sommes bien rentrés mais je suis restée sous le choc, même si je n’ai rien vu, nous entendions les voitures de police, nous avions vu la voiture zaka passer dans les rues, les soldats nous ont arrêtés lorsque nous étions sur l’autoroute pour rentrer au kibboutz et vérifier les passagers du shérout.

    Cette soirée m’a beaucoup marqué et ce genre de situation fait beaucoup réfléchir sur le fait de vivre en Israël ou non.

    M : Ce qui t’ a le plus manqué en France :
    Ma famille, surtout durant les fêtes (de pessah).

    M : Ce qui te manque le plus depuis mon retour en France
    Les israéliens sont malpolis, sont désagréables, il faut se battre tout le temps mais il y’a un sentiment de solidarité qui n’existe pas en France. Et bizarrement, je me suis sentie en sécurité durant 6 mois…

    M : Un petit conseil pour les futurs participants ?
    Profitez (lol), il faut s’insérer dans la vie israélienne, ce n’est pas facile tous les jours mais ca vaut le coup

    M : As tu rencontré d’autres participants Massa pendant le programme ? 
    Mis à part notre groupe, il y’a eu une rencontre de tous les programmes massa au début du programme : concert d’Idan Rachel : c’était fou !! Et certaines personnes qui faisaient Stagérim.

    M : Que fais tu depuis ton retour en France ?
    J’ai repris ma vie difficilement puisque je suis arrivée en pleine crise…lol

    M : Raconte nous tes premiers jours en Israël : 
    Je suis arrivée une semaine avant le programme pour un mariage, et dès que le programme a commencé, durant ma semaine à Jérusalem, tout était fait pour que nous apprenions à connaitre les autres participants par l’organisation de jeux, visites, conférence.

    Je ne connaissais personne qui faisait ce programme..

    M : As tu eu peur avant ton départ ? 
    Je n’ai pas vraiment eu le temps de réaliser que je partais. Je m’étais inscrite mais je comptais partir que si j’obtenais mon diplôme.

    J’ai effectivement obtenu mon diplôme mais 3 semaines avant le départ…dc j’ai juste eu le temps de préparer la valise etc…

    Ce n’est qu’à l’aéroport, lorsque j’ai quitté mes parents lors du passage de la douane où j’ai réalisé que je partais je ne sais où avec je ne sais qui….évidemment, j’ai eu peur et j’ai craqué…mais une charmante mère de famille était assise à coté de moi dans l’avion et m’a raconté la préparation du mariage de son fils qui se déroulait en Israël, qu’elle avait les costumes et tout dans la valise… elle m’a occupé pendant  4 heures !!

    M : Que penses – tu du projet Massa ? 
    Je trouve que c’est un très bon programme.  Cela permet d’avoir une véritable idée sur la vie en Israël, de se rendre compte qu’il faut bosser dur pour y arriver, et si une personne souhaite faire son alyah, ce programme permet de lui ouvrir les yeux sur ce qu’est vraiment Israël. Il faut vraiment le vouloir et avoir les idées claires.

    Donc oui, je recommande massa, aussi bien pour les personnes qui hésitent à faire leur alyah, cela peut être un bon moyen de connaître la vie, que pour les personnes qui souhaitent seulement avoir une expérience.

    M : La musique ou le film  qui pourrait représenter ton voyage :
    Boi d’Idan Rachel : c’était mon réveil durant 6 mois, mes colocs ne peuvent plus entendre cette chanson.. ;-)

    M : Merci Déborah et bonne continuation

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , , ,
Social links powered by Ecreative Internet Marketing